Point de vue

L’échec est la voie du succès…

« L’échec est la voie du succès, chaque erreur nous apprend quelque chose » Morihei Ueshiba

Je ne sais pas vous, mais les moments où j’ai le plus envie de m’entrainer, c’est quand une voie me résiste. Quand on est en forme, c’est différent, on a de l’assurance et tout semble facile. A l’inverse quand je suis  dans le dur, j’ai envie de tout mettre en oeuvre pour revenir aussi fort.

Apprendre des erreurs!

L’échec c’est ingrat! On fait tout pour ne pas le rencontrer et pourtant, nous n’arrivons pas toujours à l’éviter. Quand il s’invite, au début on le rejette. En fait, il ne faut pas, il faut bien écouter ce qu’il a à nous dire. Il est souvent accompagné de nos points faibles. Perso, ils sont nombreux et je cherche régulièrement à les rayer de mon répertoire. Du coup quand ils me parlent la discussion est bien souvent très riche quoi  qu’un soupçon nombriliste.

DSCN2234_Moment3 (2).jpg
Petite discussion entre mon ego et mes points faibles…

 

Plus sérieusement l’échec n’est pas là pour se trouver des excuses, on n’a pas réussi OK, mais pourquoi ? En tentant de répondre, on avance, il faut isoler les problèmes pour les résoudre. J’ai plus appris sur ma grimpe en tombant qu’en réussissant. Par exemple, il y  a quelques années, dans une voie avec des pieds improbables. Je n’y croyais jamais vraiment, je savais pourtant faire tous les mouvements, mais une fois arrivé à la  hauteur du crux, celui-ci me renvoyait dans mes 22 (*) à chaque fois. Pour me rassurer je trouvais toujours de bonnes excuses comme : « il fait trop chaud, je m’entraîne pas assez, etc » En fait, je n’avais pas assez de force de conviction! J’avais envie de faire la voie, mais sans y croire. Jusqu’au jour  j’ai assumé mon point faible, je me suis fait violence et me voilà au relais. Moralité : Le plus dur n’est finalement pas de réussir, mais d’y croire. Alors oui, les erreurs sont bien là pour nous apprendre quelque chose, à condition de savoir laisser de coté un instant notre ego. 

Quand je vole maintenant, c’est avec le sourire car je me dis: je ne tombe pas, j’apprends.

 

DSCN1814_Trim_Moment (2)
Cette voie est ma plus grande leçon d’escalade, mais c’est surtout la réalisation dont je suis le plus fier…

* et oui, l’Auvergne est aussi une terre de Rugby! 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s