Point de vue

Attention danger!

Avec les années qui passent, on ne se rend plus vraiment compte que grimper reste un sport où certaines imprudences peuvent être dangereuses et parfois fatales. Voici trois anecdotes et une check-list avant de partir vers le sommet.

Quel sot !

Dans ma salle préférée, les cordes sont rangées dans des sceaux, chaque bout doit être attaché pour les grimpeurs suivants. Lors d’une séance banale la corde n’était pas attachée à sa anse. Je me suis encordé sans réfléchir, sauf qu’une fois la voie enchaînée, en redescendant je me suis retrouvé en plein dévers coincé avec mon assureur, lui aussi bien embêté car un nœud avait bloqué son système d’assurage. En salle nous sommes toujours entourés et il y a toujours quelqu’un pour nous tirer de ce genre de mauvais pas. Mais en falaises, bien souvent nous ne sommes que deux! N’oublions pas de bien attacher les deux bouts à notre sac à corde.

Il n’y a pas que Pierre qui chute !

Dernièrement, je souhaitais faire un Happy-End  dans une  voie  que je  connais  parfaitement (je ne me lasserai jamais de refaire ses mouvements je pense) . Une fois arrivé au clippage avant le crux j’ai échappé une dégaine!!! Heureusement, Mika mon assureur avait un casque, la tête en l’air et les yeux sur moi. Celle-ci est retombée juste à côté de lui ! Ouf!

La ficelle a deux bouts !

Lors d’un Rallye escalade (rencontre inter-club, proposant 14 voies de tous niveaux), nous étions tous très heureux de se retrouver entre amis.  L’ambiance était décontractée et bon enfant. C’est là, justement que nous manquons de vigilance. En effet, ce jour là, nous nous sommes retrouvés à deux grimpeurs et deux assureurs sur la même corde!!! Il n’y a pas eu de catastrophe, mais un grand moment de solitude et de honte.

La check-list !

À travers, ces trois courtes anecdotes pensons tous que les accidents ne concernent pas uniquement les autres. Tout en s’amusant, il faut rester vigilant.

DSCN1461 (3)

Check-list du grimpeur:

  1. Contrôle du système d’assurage de notre assureur.
  2. Prévenir de ses ambitions dans la voie (si c’est une voie de chauf, si ont part à vue, si c’est une voie de travail et enfin si nous connaissons la ligne indiquer à son assureur les crux et les passages délicats).
  3. Juste avant de partir, on se  retourne et  on lui demande si il est prêt.

Check-list de l’assureur:

  1. Contrôler le nœud du grimpeur.
  2. Contrôler le nœud en bout de corde.
  3. Demander au grimpeur s’il préfère un assurage sec ou plutôt dynamique.

Je n’invente rien à travers ces points à vérifier, mais gardons juste en tête que la confiance n’exclue pas le contrôle. Il vaut mieux refaire la voie ou le monde  devant une boisson à bulles, plutôt qu’au service des urgences!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s