Grimpeur Eco Responsable

Les 5 gestes simples du Grimpeur Eco Responsable.

Si nous voulons continuer à profiter de la nature et que d’autres en profitent après nous, il est indispensable de pratiquer une escalade durable, qui a un impact le plus faible possible sur l’environnement et les autres personnes. Cela doit passer par quelques bonnes pratiques. C’est d’autant plus important aujourd’hui car il y a de plus en plus de grimpeurs et que chaque impact, même petit, est très vite multiplié.

Les 5 gestes simples du Grimpeur Eco Responsable.

Rester sur le sentier.

Il faut savoir que les sentiers sont des marques souvent indélébiles de notre passage, car sur beaucoup de sentiers la végétation ne peut pas repousser (en tout cas, pas dans un futur proche). Essayons autant que possible de rester sur les sentiers principaux pour limiter l’impact aux sentiers existants. Évitons de marcher à côté du sentier ou de couper dans les virages, car de nouveaux sentiers seront créés tels des cicatrices qui favorisent l’érosion et sur lesquelles la végétation ne repoussera pas.

Emporter ses déchets.

Cela va de soi, ne jetons plus aucun déchet dans la nature, même pas des restes de nourriture (trognons, épluchures, croûtes de fromage, coquilles d’œuf, etc.). En plus de créer une pollution visuelle, ça peut impacter certains micro-organismes et ne fait pas partie du régime alimentaire habituel des animaux sauvages. Pour nos besoins naturels, faisons-les de manière à avoir l’impact le plus faible possible en les enterrant. Si vous êtes fumeur, ne laissez pas de mégots derrière vous. Il existe des cendriers portables, qui sont légers, peu chers et peu encombrants tout en contenant les odeurs.

DSCN1843
C’est excrément-aire!

Je sais que la plupart d’entre nous ne laissent pas de détritus derrière eux, malheureusement nous sommes obligé d’en ramasser quelques-uns lors de nos sorties. Si vous trouvez ça injuste de ramasser les déchets des autres, dites-vous que c’est une manière de compenser pour les déchets que vous avez involontairement laissé dans la nature, comme un mouchoir tombé d’une poche, un emballage oublié, etc.

Minimiser l’utilisation de la magnésie et brosser après passage.

La moindre des choses est de laisser notre aire de jeux aussi propre qu’avant notre venue, l’usage de la magnésie: OK, mais avec parcimonie. La version liquide du produit est un bon compromis, elle est moins intrusif sur le caillou de plus, on peut la doser facilement, je vous rassure, c’est tout à fait possible de le faire sans nuire à la performance ! Souvenez-vous de l’article Les mains dans le sac.

 

DSCN1882.JPG
Ce panneau à plus de 15 ans, l’idée de ne pas avoir d’attitude abusive et de brosser les prises était déjà là !

Brosser les prises après utilisation est un geste éthique et respectueux, mais attention toutefois, car le brossage pourrait avoir des effets lustrants à long terme sur certaines roches. Soyons lucide, nous utilisons les prises, on ne va pas sortir un jet haute pression pour tout remettre en état, le mieux, c’est de minimiser son utilisation de poudre magique, sans oublier qu’un petit coup de brosse en descendant de la voie en même temps qu’on retire les dégaines ne prend que quelques minutes.

Ne pas faire de feux de camp

Il y a souvent peu de bois disponible en pied de falaise, c’est un endroit où les arbres et arbustes poussent difficilement. De plus, le bois mort n’est pas sans utilité dans la nature, des insectes s’y logent par exemple.

Respecter la faune locale.

Ne nourrissez pas les animaux  ce n’est pas forcément bon pour leur santé et pour leur comportement naturel. Protégez votre nourriture et vos déchets des animaux. Limitez le bruit et observez-les de loin, restez à l’écart, n’essayez pas de vous approcher jusqu’à ce qu’ils prennent la fuite. C’est d’autant plus important pendant certaines périodes : accouplement, nidification, éducation des petits.

 

 

Avec ces 5 attitudes simples nous pouvons tous devenir plus éco-responsable, rien de sorcier, c’est surtout du bon sens. Pensons aux autres grimpeurs et utilisateurs des sites qui suivront. Quand on fait quelque chose d’interdit (feu, bivouac, etc.), ça ne concerne pas que nous, il peut avoir de l’impact sur les autres utilisateurs, voire même provoquer davantage de restrictions, des interdictions d’accès, sans parler de la une mauvaise image. Pour faire simple : comportons-nous comme si nous étions invités chez une amie…

Petite parenthèse, se cacher derrière les autres utilisateurs n’est pas la bonne attitude, personne n’est parfait, mais en matière de bonne attitude écologie pourquoi le grimpeur ne pourrait pas montrer le bon exemple ? 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s