Grimpeur Eco Responsable, Point de vue

Le grimpeur est-il écolo?

Dans l’article La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. je termine en disant:  grimper, c’est être libre, libre de s’exprimer, libre de réfléchir sur notre pratique et à ses conséquences écologiques. Aujourd’hui je me demande si nous sommes si écolos ?

 

DSCN1834_Moment.jpg

Pas de suspense, je vais mettre directement les pieds dans le plat, NON grimper n’est pas écologique ! Nous nous déplaçons en voiture, roulant à l’énergie fossile. En falaise, bien souvent on se donne RDV sur le site. Si nous sommes trois, chacun sa voiture. Notre doudoune est faite par un fabriquant qui reverse 1% de ses bénéfices à la planète (il peut, celle-ci est fariquée au Vietnam, elle passe ensuite aux States pour finir sur l’épaule d’un Européen !). Heureusement notre pantalon est fabriqué au Maroc et les amandes que nous mangeons entre 2 voies sont Bio, mais viennent de Californie. Bon, je vais arrêter là mais, sachez juste que toute vérité est bonne à dire, pas toujours à attendre !

Stop à l’aveuglement, conduisons-nous en grimpeur éco responsables.

Ok, notre passion à un impact sur l’environnement. Je ne vais pas grimper demain pieds nus et à poil, me déplaçant par mes propres moyens en mangeant ce que je trouve sur mon chemin. Par contre,  nous pouvons  réduire notre impact.

De multiples pistes sont à explorer. Commençons par co-voiturer, cet acte est simple et c’est déjà un premier départ. Grimper fait parti des « lifestyles ». C’est sympa de dire que l’on aime la nature, c’est un retour vers les éléments épanouissants pour nos sociétés urbanisées, alors pourquoi utiliser du matos et des tements qui ont fait le tour du monde ? Là, c’est certain, je ne vais pas me faire beaucoup d’amis, mais pourquoi ne pas orienter  nos choix sur des produits Français. Il est certain qu’ils sont conçus en France et fabriqués ailleurs pour des raisons économiques évidentes, par contre ils auront déjà fait moins  de trajet. C’est le consommateur qui fait le marché, pas l’inverse. Par exemple, si nous acceptions de manger des fruits moins beaux, nous pourrions baisser grandement l’utilisation de pesticides. Si demain nous demandons des équipements plus « locaux » les fournisseurs s’adapteraient par la force des choses à la demande. Par exemple, une grande marque Française de ski à relocaliser sa production en France au détriment de la Chine. D’autres entreprises utilisent des matériaux recyclés ou d’origine végétale. Se donner un style avec des équipements ou vêtements qui ont fait le tour de la planète ou qui sont fabriqués avec des matériaux polluants, ne colle pas vraiment avec une éthique écologique.

La mondialisation est en place ce n’est pas moi qui vais tout changer mais ensemble nous pouvons faire de grandes choses, ouvrir les yeux c’est déjà faire un pas en avant. Tôt ou tard, nous serons obligés de faire des choix forts et modifier nos modes de vie, nous sommes la première génération à en prendre conscience. Nous en avons le pouvoir mais pas encore l’envie. Avec juste un peu de  discernement nous pouvons changer beaucoup de choses. J’espère juste que nos enfants profiteront et s’exprimeront sur une planète aussi belle que nous la connaissons.  

Alors pourquoi ne pas devenir un Grimpeur Eco Responsable?

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s