Point de vue

Les mains dans le sac.

Il est vrai que nous mettons tous les mains dans le sac  » à pof  » mais dans quel but? Pour répondre à cette nouvelle interrogation j’ai réalisé des séances les mains nues sur blocs et voies.

 
93ac1-dscn1126

La première fut une séance de bloc, je vais vous remettre dans le contexte: ce n’est pas mon terrain de jeu favori, mais dans les voies, il faut aussi de la force et surtout de la diversité gestuelle. Au début dans les blocs faciles, tout va bien je suis pas vraiment rassuré, mais bon, je continue l’expérience. Par contre dans les cotations plus fortes, j’ai l’impression de ne plus tenir les plats et je passe mon temps à brosser les prises, coté réglettes, je suis honnête RAS. Le plus dur, c’est de ne pas mettre les mains au sac avant de partir, l’habitude persiste. Dans les mouvements, je perds très vite mes repères avec l’impression d’être uniquement concentré que sur mes doigts et leurs frictions contre la résine. En plus sans m’en rendre compte, je suis allé machinalement, pour ne pas dire inconsciemment me repoudrer les doigts.

cdc0b-dscn1178

Pour pouvoir conclure cette première partie d’article, j’ai refait une séance de bloc (mains nues) quelques jours plus tard et le constat fut tout autre je me rends compte que ça tiens j’ai confiance en mes mains, je ne suis plus constamment centré sur les doigts, par contre sur les plats je ne suis toujours pas à l’aise et j’ai tendance à vouloir mettre les mains dans le sac entre deux runs. Je vais noter ici que le surplus de magnésie déjà présent sur les prises rends mes mains presque « pofées » sans rien faire.

04378-dscn12212b252822529
Faisons ici un petit aparté, nous rajoutons de la magnésie pour augmenter le coefficient de friction entre (la résine ou caillou) et nos attributs digitaux, certaines études disent que l’utilisation l’augmente et d’autre le contraire, le deuxième effet a pour but d’absorber l’humidité due à notre pratique sportive au niveau de nos doigts et donc améliorer le coefficient, mais une sudation excessive ne concerne qu’une infime partie de personnes.

Finissons quand même le test avant de conclure.

Coté voies, c’est idem au départ toujours cette impression d’oublier quelque chose, par contre cela manque moins, j’avance dans les voies sans trop me soucier de mes doigts nus, je me suis rendu compte que je mets les mains au sac uniquement pour délayer au milieu des repos, l’efficacité de reprendre de la « pof » reste donc pour ma part à prouver, mais machinalement quand je détends le bras et l’épaule libre, je cherche derrière mon dos le petit sac qui n’est pas là. Coté performance, je vais être honnête la séance fut prolifique malgré son absence.
Pour ne pas regretter mes propos, je suis retourné faire une dernière séance dans les mêmes conditions, je vais être honnête, la magnésie m’a manqué et j’ai dû en mettre pour finir la séance. En effet, je suis parti dans une ligne proche de mon max en milieu de séance, rapidement, je me suis rendu compte que ça ne tenais pas comme d’habitude et je n’étais pas à 100 % confiant dans ma grimpe. De plus entre le voies nous assurons chacun notre tour me provoquant la sensation d’avoir les mains humides après assurage.
8ade9-dscn1226
 
Conclusion :
Ce test qui n’a vraiment rien de scientifique, mais plus basé sur les sensations et le bon sens est vraiment sympa à faire en vue de comprendre certains de nos automatismes et habitudes verticales. Pour ma part, je note que j’aime partir avec les mains blanches. C’est rassurant et j’ai l’impression de mettre toutes les chances de mon côté. Par contre, je pense que nous en consommons beaucoup trop et pas toujours à bon escient. Soyons objectif, je ne suis pas près de ne plus en utiliser et mon sac restera encore longtemps derrière moi. Par contre j’ai pris conscience que je n’en ai pas toujours besoin. Depuis, je me suis orienté vers l’utilisation de magnésie liquide qui permet une utilisation modéré, mais tout aussi efficace, j’en applique une petite noisette en début de séance et je ne pioche au sac que rarement. Pour soutenir les propos de l’ article, je n’ai grimpé uniquement en salle, je tiens à souligner ici que les sites naturels où nous partageons notre pratique sont devenus bien souvent trop « pofés » et l’on peut se demander si toute cette magnésie est réellement nécessaire. Rappelons que « l’usage » voudrait que nous brossions les prises après passage. Il est clair que cette pratique n’est pas généralisée et qu’elle ne compte pas assez de pratiquants…
Quoi qu’on en pense il vaut mieux s’entraîner plus et « pofer » moins si l’on souhaite performer.
Faites vous-même le test c’est enrichissant.

1 réflexion au sujet de “Les mains dans le sac.”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s