Point de vue

La voie dans la tête.

C’est curieux comme une voie peut devenir une obsession. Il y a des lignes comme celle-ci sur lesquelles on s’attarde.

2b349-dscn1069

Derrière le rideau végétal automnal de cette photo, se cache une croix que j’attends patiemment depuis longtemps. Cette ligne, je la regarde depuis 10 ans, à l’époque, je me disais que jamais je n’aurais le niveau et que je devais la laisser se faire courtiser par les cadors de la région. L’année dernière me vint l’idée d’y poser mes chaussons, le premier contact avec le pas de bloc du premier crux suivis d’une dalle bien usante à eue raison de mes ambitions.

Sachez que pour l’instant je ne vous ai décrit que la marche d’approche qui précède un repos à l’aide d’un coincement de genoux, le vif du sujet réside dans une proue bien résistante. J’ai une nouvel fois abandonné l’idée en début d’année pour finalement y retourner de temps en temps pour systématiquement tomber au crux de la proue les bras vidés. Comme vous l’avez lu dans l’article « biceps ou cortex » j’ai enchaîné une variante qui m’a rempli de motivations. Je suis retourné depuis dedans avec l’optique de la réaliser en posant les paires, mais en ratant un plat juste avant le bac salvateur du haut tous mes efforts, on été réduits à néant. Nous sommes tard dans la saison et les chances de pouvoir y retourner cette année sont faibles mais qu’importe l’aboutissement n’a jamais été aussi proche.
Conscient que je ne suis qu’un conquérant de l’inutile, pourquoi s’obstiner à vouloir réaliser cette voie ? 
st sauves 012
Cette volonté, inscrite dans un coin de mon cerveau, prend quelques fois le dessus. Je n’ai de cesse que de vouloir la revoir et je dois même quelques fois persuader mes amis de m’accompagner, car ils n’ont pas forcément envie d’aller grimper sur ce site. Les jours qui précèdent la sortie, j’y repense, je visualise les mouvements, j’en rêve parfois la nuit. Tout cela juste pour un bien-être éphémère et égoïste. Je dois l’avouer ici : c’est oui. C’est en effet un besoin que d’exister à travers mes actes verticaux.
Toujours dans cette recherche de réponse. Pourquoi ne pas grimper en salle ? C’est vrai, il existe des voies aussi intéressantes et complexes sur la résine à 20 minutes de la maison. Malheureusement, celles-ci n’ont pas la même saveur. Les lignes artificielles n’ont pas de nom, une voie extérieure, quant à elle, est née d’un ouvreur visionnaire qui ensuite la personnifie après réalisation (si la voie est trop dure pour lui le choix du nom revient au premier réalisateur). Celui-ci a toujours un sens, il peut être soit caché, poétique ou implicite, qu’importe. Lorsque l’on tente une voie difficile pour notre niveau, nous la choisissons suivant différents critères (beauté, nom, cotation, etc.) ensuite, on s’en imprègne. Au début, on l’apprivoise, quelques fois, on la déteste pour ensuite apprendre à l’apprécier quand on commence à la lire. Dès que nous arrivons à en jouer des morceaux nous voulons en faire une mélodie pour quelle puisse devenir un temps notre chef-d’œuvre. C’est quelque part un rapport passionnel avec le caillou et la ligne. Pour moi toutes les voies ont du sens et je ne leur jette pas mon dévolue uniquement par hasard.
ef625-p10908582b252822529

 

Pour inhiber cette obsession  je dois prendre du recul, la vie est un équilibre ou rien n’est parfait, mais quoi qu’il en soit la falaise sera encore là demain, il faut parfois apprendre à procrastiner nos envies en se concentrant sur l’essentiel. La grimpe n’est que l’un des outils du bien-être, il ne faut pas qu’il en devienne la source.

Quand je repars de la scène, les bras ballants bien souvent frustrés de mon échec, je reste toujours motivé pour une nouvelle fois la persuader de m’ouvrir les bras si je réussis à l’apprivoiser. Et après tout, qui sait ? A force de persévérer peut-être que cette grande dame me laissera enfin clipper son relais. La patience est une notion non indiquée dans les manuels du parfait grimpeur, mais il faut dans certains cas savoir se faire attendre si l’on veut séduire n’est-ce pas ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s